Réserve Civique

Message de MATHIAS LAMARQUE
Sous-directeur de l’éducation populaire
95, avenue de France, 75650 PARIS Cedex 13
Tél : 01 40 45 90 79 – 06 28 91 46 70
www.jeunes.gouv.fr

Le développement du Covid19 et les fortes restrictions de déplacements appliquées en France ont un impact majeur sur les solidarités et l’activité des associations. Ces dernières, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole âgée, peinent à poursuivre leur activité. Toutes les associations que nous avons réunies, nous ont dit souffrir d’une pénurie de forces vives, car, dans certains secteurs, un tiers – voire la moitié – de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution des banques alimentaires ou des Restos du cœur ont déjà dû fermer leurs portes faute de bénévoles, par exemple. Et cette problématique à des degrés divers, touche l’ensemble des associations. Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes âgées et handicapées isolées. Si nos forces sont concentrées sur le front de la lutte sanitaire, notre réponse sociale ne peut être reléguée au second plan, sans quoi les plus démunis et les plus vulnérables risquent d’être les premières victimes de cette crise. Afin de garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires et de rompre l’isolement des plus vulnérables, il convient donc d’appeler à une mobilisation citoyenne. Afin de permettre cette mobilisation générale de la solidarité, nous avons élaboré une solution concrète, d’ores et déjà opérationnelle.

Cette plateforme « Je veux aider – Réserve civique Covid-19 » est disponible ici..

Cette plateforme a été construite en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes déjà existantes. Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions prioritaires

  • Aide alimentaire et aide d’urgence : « je récupère et distribue des produits de première nécessité aux plus démunis (aliments, hygiène, …), notamment dans les points habituels de distribution de repas ou auprès des centres d’hébergement d’urgence ».
  • Garde exceptionnelle d’enfants : « je relaie les professeurs dans la garde des enfants de soignants dans les écoles ou au sein d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ».
  • Lien avec les personnes fragiles isolées : « je maintiens un lien (téléphone, visio, mail, …) avec des personnes fragiles isolées (âgées, situation de handicap, etc.) ».
  • Solidarité de proximité : « je fais les courses de produits essentiels pour mes voisins les plus fragiles (personnes âgées, handicapées, malades, etc.) ».

Cette concentration autour de 4 missions prioritaires permet de ne pas nous exposer à une critique autour de l’injonction paradoxale que constituerait cette initiative avec le message « restez chez vous ». L’ensemble de ces missions se justifie par l’urgence impérieuse à laquelle elles répondent. Par ailleurs, chaque mission est accompagnée d’un rappel des gestes barrières et des règles de distanciation, validé par le ministère de la Santé. Il m’apparaît que les AJEP (Appui aux Actions Jeunesse et Éducation Populaire) ont un rôle tout particulier à jouer dans cette mobilisation citoyenne. Je vous saurais dès lors reconnaissant de bien vouloir relayer cet appel au sein de vos réseaux et en particulier, si cela est possible, des associations titulaires de postes FONJEP. Une information est aussi adressée au CNAJEP et aux réseaux JEP. Les équipes de la DJEPVA et en leur sein la mission réserve civique se tiennent à votre disposition pour toute question sur cette opération. Merci de votre diffusion large.

Espace de vie sociale